La période qui doit détruire

Publié le par Yélène

20121221-LaPeriodeQuiDoitDetruire.jpg« La période qui doit détruire l’espèce actuelle des humains est marquée par des désordres qui sont les signes annonciateurs de la fin […]. Shiva ne peut détruire que les sociétés qui se sont éloignées de leur rôle, ont transgressé la loi naturelle. Selon la théorie des cycles, nous approchons aujourd’hui de la fin, du Kali-Yuga, l’âge des conflits, des guerres, des génocides, des malversations, des systèmes philosophiques et sociaux aberrants, du développement maléfique du savoir qui tombe dans des mains irresponsables. Les races, les castes se mélangent. Tout tend à se niveler et le nivellement, dans tous les domaines, est le prélude à la mort. […] Ce sont les plus bas instincts qui stimulent les hommes du Kali-Yuga. Ils choisissent de préférence les idées faussent. Ils n’hésitent pas à persécuter les sages […]. Il y aura de graves sécheresses. Les différentes régions des pays s’opposent les unes aux autres, les livres sacrés ne sont plus respectés. Les hommes seront sans morale, irritables et sectaires. Dans l’âge de Kali se répandent des fausses doctrines et des écrits trompeurs. Les gens ont peur car ils négligent les règles enseignées par les sages. Beaucoup périront. Le nombre des princes et des agriculteurs décline graduellement […]. On tuera les fœtus dans le ventre de leur mère. Les shudras [ouvriers] prétendront se comporter comme des brahmanes et les prêtres comme des ouvriers […]. Nombreuses seront les femmes qui auront des rapports avec plusieurs hommes […]. Des hommes vils qui auront acquis un certain savoir, sans avoir les vertus nécessaires à son usage, seront honorés comme des sages […]. Il y aura beaucoup de mendiants et se sans-travail […]. Tout le monde emploiera des mots durs et grossiers. On ne pourra se fier à personne. Les gens seront envieux […]. Beaucoup d’individus seront perfides, lubriques, vils et risque-tout. Ils porteront les cheveux en désordre. Beaucoup prendront l’apparence de moines avec la tête rasée […]. Des gens affligés par la faim et la peur se réfugieront dans des "abris souterrains" […]. Des gens non qualifiés passeront pour experts en matière de morale et de religion […]. Les agriculteurs abandonneront leurs travaux de labours et de moissons pour devenir ouvriers non spécialisés et prendront les mœurs des hors-castes. Beaucoup seront sans travail, vivant comme des miséreux […]. L’eau manquera et, dans beaucoup de régions, on regardera le ciel avec l’espoir d’une averse. Les pluies manqueront, les champs deviendront stériles, les fruits n’auront plus de saveur. Les hommes de peu d’intelligence, influencés par des théories aberrantes, vivront dans l’erreur. Ils demanderont "à quoi bon ces dieux, ces prêtres, ces livres saints, ces ablutions ?" »

Texte des Puranas – IVe après J.-C.

Publié dans 201212

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article