Charles Cros

Publié le par Yélène

20120322-CharlesCros.jpg« … Le liquide chemin de Bordeaux à Narbonne
Qu’abreuvent tour à tour et l’Aude et la Garonne.
Voici, blanches, aux bords s’aligner les maisons
Heureuses, sans souci des mauvaises saisons.
Car la les apports du monde et la science insigne
Ont fait revivre ici l’olivier et la vigne.
L’olivier c’est la paix ; le bonheur, c’est le vin.
Tout est joie à présent, dans ce pays divin.
Les filles ont dans leurs cheveux, aux promenades,
Les bleuets, les jasmins et la fleur des grenades.
Elles passent, tandis que là-bas, les garçons
Rythment la langue d’oc en de claires chansons … »

Charles Cros (1888)

Publié dans 201203

Commenter cet article